06 - Le 20 juin 2010 : Un an !

Ce matin, 20 juin, 5 heures, 30 minutes, quelques secondes…

Et un an !

Et son dernier regard, que je ne peux oublier : avec toute la fatigue, la lassitude au terme de ce long combat, et la dernière étincelle d’énergie pour s’accrocher à la vie, il m’interrogeait, sans terreur, sans haine, sans tristesse, bien qu’un peu incrédule – semblant me dire : est-ce l’heure ?

Et moi, lui caressant la tête, sans un mot, je savais que l’heure était arrivée, que mes paroles ne l’atteindraient plus, et que sa voix se tairait à jamais.

Et les derniers mots qu’elle avait murmurés dans la nuit se bousculaient dans ma tête, et n’ont cessé d’y randonner depuis :

« Je me sens mal, je suis angoissée » - « Non, je ne suis pas triste ».

La perception physique de l’approche de la mort.

La force, l’amour, et le courage de nous aimer au-delà de la mort.

Et le dernier message d’une confiance que nous devons mériter.

 

 

Comments