L'Adieu du Groupe de Parole

 

Très chère Martine

 

Aujourd'hui, nous vivons notre ultime groupe de parole avec toi, sur cette terre que tu quittes. Mais tu ne nous quittes pas, car ta présence sera toujours vivante au milieu de nous comme est restée vivante celle de Ghislaine.

On a fait un bout de chemin ensemble ; on a partagé nos joies, nos peines, toute notre intimité et tout ce qu'on ne pouvait pas dire à nos proches.

Tu as toujours été là pour maintenir l'équilibre entre nous ; tu as su dire le mot juste qui nous permettait de continuer sur la voie paisible et nous éviter de nous perdre dans des discours et des jugements préconçus.

Tu as su donner jusqu'au bout ; tu as pensé aux autres avant tout, mais est-ce que tu as pensé un peu à toi ? Nous, nous penserons souvent à toi car tu fais partie de notre cheminement.

Au cours de tes nombreuses années de maladie, tu as su rebondir sur la plus petite étincelle de vie ; comme un guetteur, après chaque passage obscur, tu voyais poindre la lumière ; tu t'y accrochais jusqu'à ce que cette lumière emplisse à nouveau toute ta vie.

Tu nous as laissé les derniers mots les plus importants de ta vie : «Je vous aime ». Tu te plaisais à les répéter ces derniers temps comme si c'était ta seule force, ton seul remède.

Après ta sortie du coma à l'hôpital, tu as dit : « Ces moments d'amour avec mes enfants et mon mari, je les souhaite à tout le monde, c'est la meilleure perfusion ! »

Ces mots sont pour nous le plus bel héritage. Tu nous as aimés comme nous étions, avec nos faiblesses et nos travers, mais aussi tu as su mettre l'accent sur nos dons, nos talents divers et complémentaires, tu as valorisé chacune à sa juste valeur.

La porte que tu viens de franchir, nous la passerons nous aussi à notre heure et tu seras là pour nous accueillir dans cette éternité d'amour.

Merci pour tout ce que tu nous as donné, offert comme un bouquet. Continue à nos côtés à suivre nos faiblesses, nos tâtonnements, nos joies.

Par ces quelques lignes nous offrons à ta famille, à Michel, Clémence, Raphaël, Stéphane et tous tes proches un supplément de ta vie bien remplie. Nous ne les connaissons pas vraiment, mais à travers toi nous avons appris à les aimer. Alors, nous sommes de tout cœur avec eux dans cette immense peine de la séparation, mais nous sommes sûres que tu restes avec nous et que ton âme pénètre dans sa plénitude pour laquelle elle a été créée de toute éternité.

Nous ne voudrions pas finir sans cette parole de St Paul : l'Hymne à l'Amour, qui prend tout son sens avec Martine.

«L’Amour prend patience, l'Amour rend service,

L’Amour ne jalouse pas,

Il ne se vante pas, ne s

e gonfle pas d’orgueil ;

Il ne fait rien de malhonnête,

Il ne cherche pas son intérêt, il ne s 'emporte pas,

Il n'entretient pas de rancunes,

Il ne se réjouit pas de ce qui est mal,

Mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

Il supporte tout, il espère tout, il endure tout.

 L’Amour ne passera jamais.


Marie Jo, Michèle, Les filles de Ghislaine, Noëlle, Marie Claire

Groupe de Parole - Service d'Oncologie-Radiothérapie, CHU de Nîmes


Comments