Messages adressés à Martine

Au long de sa maladie, Martine a établi avec le personnel soignant une véritable amitié (cf. son dernier anniversaire). Bien souvent, notamment lors des chimiothérapies, les infirmières venaient échanger avec elle, à propos de leur travail, leurs enfants, leurs soucis...
Lors d'une hospitalisation, par exemple, une infirmière venait, chaque fois que possible, discuter avec elle. Elles parlaient de leurs enfants, de la maladie, des hauts et des bas de la vie familiale... Martine attendait avec impatience ses visites réconfortantes, et j'avais le sentiment, en les regardant toutes deux, qu'un courant de vie passait de l'une à l'autre, dans les deux sens.
Quelques jours après son retour à la maison, Martine reçut de cette infirmière un adorable courrier, sur une carte gentiment décorée, accompagné d'un poème, spécialement rédigé pour elle.

Plus récemment, je me suis permis de demander à cette infirmière s'il lui était déjà arrivé, dans sa vie professionnelle, de développer une telle relation avec un patient.
Elle me répondit que c'était la seule et unique fois dans sa carrière qu'un tel phénomène se produisait, et que les enseignements qu'elle avait reçus lui avaient, au contraire, appris à conserver la distance nécessaire entre soignant et soigné. Cependant, me dit-elle, la personnalité de Martine était si exceptionnelle, et son état de santé tel, qu'elle avait ressenti la nécessité et l'urgence de dire ce qu'elle ressentait et de l'accompagner en pensée dans cette période.

L'émotion m'envahit à nouveau au moment de retranscrire ce message :

"Il est des rencontres qui touchent,
Simple sourire sur la bouche
Qui tout autour illumine,
Faisant de la vie un hymne.

Combat venant de l'intérieur,
Force si grande, rendant vainqueur,
Où le mal est obligé de faire marche arrière
Devant tant d'émouvantes prières.

Il est des êtres si limpides
Que les mots se font timides
Tellement leurs âmes rayonnent
D'Amour comme personne.

La vie vous a appris l'essentiel:
Faire de l'éphémère un éternel,
Faire de l'espoir un sublime chant
Pour renaître toujours plus grand.

Gardez en vous la confiance
Comme une douce danse;
Elle vous emmènera vers des lendemains
Libres et sereins..."


'Merci pour votre savoir, pour votre sagesse, et pour le Bonheur que vous incarnez"

(L'infirmière auteur de ce texte a préféré, par discrétion, rester anonyme, mais je veux lui redire ici ma gratitude pour avoir, par sa présence auprès d'elle, puis par son message, réchauffé le cœur de Martine dans ses moments les plus difficiles).
Comments