L'Adieu de Monique Beldent

Les amis disparus

Ne sont pas des amis perdus.

Je les retrouve au coin des rues,

Déambulant les avenues de la mémoire.

 

Les mélodies les suivent, je les entends souvent,

La musique les porte ainsi que les parfums ;

Les saisons les ramènent et les emportent au loin ;

Leurs rires, leur éclat, accompagnent mon âme.

 

Ils sont de chaque instant dans 'la tendresse forte

Qui efface l'absence

Et se moque du temps.

 

Monique Beldent

 

Comments